Un énième blog, et sur le ver de terre en plus, sérieux !

Encore une qui vient de se réveiller, d’avoir le déclic sous la pression de l’urgence que représente la catastrophe environnementale sur notre planète Terre.

Pourquoi pas !

Cette année le jour de gloire est arrivé pour nous : Champion du monde, mais pas que.

Le jour du dépassement , aussi et là, il n’y a pas de quoi pas de quoi pavoiser..

Mieux vaut tard que jamais et si chacun fait sa part, selon la légende du colibri, l’espoir fait vivre, il est encore temps de changer de fonctionnement au quotidien sans pour autant être écolo.

Rien n’est plus efficace que la répétition et de relayer ce message par tous les moyens.

Quelque soit le mode brutal ou bien lentement mais sûrement, dès que la première étape de la prise de conscience est amorcée il n’y a qu’un pas vers l’action, toutes initiatives confondues.

Mais par où commencer ? Difficile d’être sur tous les fronts, plus facile de se trouver toutes les excuses possibles pour ne pas se rendre disponible, à commencer par moi je l’avoue.

Et puis un jour, c’est comme une révélation , une évidence qui s’impose à vous.

La réception du message est à son top, puis ça chemine, ensuite ça mûrit.

C’est le bon moment pour décider de cultiver mon jardin.

Une priorité qui devient salutaire, un levier pour prendre conscience , redonner du sens, restaurer du bon sens, à la portée de tous et à haut potentiel de démultiplication.

Le défi est de taille car je n’ai pas la main verte, et toute seule je n’y arriverai pas surtout qu’il est question de jardiner autrement par le recyclage de ses biodéchets par lombricompostage, où comment joindre l’utile à l’agréable pour une prise de conscience.

Aussi ai je trouvé l’Allié incontournable qui m’accompagnera dans cette démarche et à qui je dédie ce blog ; un acteur majeur de la biodiversité et de la régénération des sols : le ver de terre.

Invisible et anonyme voire dégoûtant, sa réhabilitation est en marche néanmoins, il est devenu tendance, et je dois dire que cela a excité ma curiosité quant à ce regain voire un véritable marché .

Compte tenu de sa contribution, de jour en jour de nouvelles initiatives émergent qui s’inscrivent dans ce cercle vertueux pour promouvoir son utilité ,le protéger car il nous le rend bien.

Et pourquoi pas saisir l’opportunité de développer une nouvelle activité .

Pourquoi choisir le format du blog ? Parce qu’il faut vivre avec son temps communiquer, échanger passe par ce vecteur . L’époque est à la communication digitale sur le web, et l’accessibilité au plus grand nombre devrait s’accroître de jour en jour .

Mais comme je ne maîtrise pas trop, c’est grâce aux conseils de mon coach/formateur que je vais y arriver.

D’ailleurs je compte bien partager avec vous mon parcours de débutante qui découvre la blogosphère.

Laisser un commentaire

Fermer le menu